Février 2024

Evolution des marchés en 2023

En 2023 les marchés actions ont été très porteurs avec un MSCI USA ($) à +26,5% et MSCI Europe (€) à +15,8%.

Les valeurs de croissance après une année 2022 compliquée, ont fortement rebondi aux US comme en atteste le MSCI USA Growth ($) +46,5%, mais sont relativement proches en Europe avec un MSCI Europe Growth (€) à +16,1%.

Au contraire les valeurs « value » sont très en retard aux US (MSCI USA Value ($) à +8,4%) et proche de l’indice en Europe (MSCI USA Europe (€) +15,6%).

Cependant, il est à noter que les valeurs « value » sont plus exposées aux enjeux climatiques avec des traces carbone bien plus élevées (ex : automobile et énergie), et sont donc généralement fortement sous-exposées et/ou exclues des portefeuilles, créant ainsi un biais croissance plus ou moins marqué dans les stratégies bas-carbone.

Différentes stratégies & transition écologique

Après une année 2023 où la température mondiale fut la plus élevée depuis 1850 et qui nous force encore davantage à accélérer la transition écologique, comment se sont comportées les différentes stratégies pouvant accompagner la transition écologique ?

Nous avons retenu quatre types de stratégies :

  • Les indices Climate Transition Benchmark1 (CTB) visant une réduction de l’empreinte carbone de 30%
  • Les indices Paris Aligned Benchmark1 (PAB) visant une réduction de l’empreinte carbone de 50%
  • Nos stratégies SmartforClimate favorisant les entreprises en transition et visant une réduction de l’empreinte carbone de 30% avec une méthodologie labelisée ISR
  • Les stratégies dites « dark green » axées principalement sur des acteurs proposant des solutions à la transition écologique.

En 2023, les indices CTB/PAB de MSCI et de S&P surperforment les indices de marché en moyenne de 2,76% aux US et +1,46% en Europe, bien aidés par leur biais croissance aux US (ex : +5% de surexposition sur le secteur IT qui affiche une performance de +54%). Ce biais croissance n’est pas ou peu présent sur la stratégie Fideas SmartforClimate qui se focalise plus sur les entreprises en transition que sur des traces carbones faibles, sous-performant donc aux US l’indice de marché de -1,46% et faisant jeu égal en Europe -0,10%. Quant aux indices « dark green », les performances sont très loin du marché et même négatives dues principalement à des performances catastrophiques des énergéticiens verts (ex : Orsted -41%), avec un S&P Global Clean Energy à -20,36% et un iClima Global Decarbonisation Enablers à +4,25%. Enfin, la catégorie MorningStar Ecology Sector7 qui regroupe tous les fonds actions ayant au cœur du processus de gestion la thématique de la transition climatique affiche elle aussi un retard non négligeable par rapport aux indices de marché.

1 https://eur-lex.europa.eu/legal-content/FR/TXT/PDF/?uri=CELEX:32020R1818&from=FR

2 MSCI USA (M1US Index) et MSCI Europe (M7EU Index)

3 MSCI ESG Climate Transition (Index), S&P Net Zero 2050 Climate Transition ESG (SP50CTUN Index, SPEUCTEN Index)

4 MSCI ESG Paris Aligned (MXUSCLPA Index et MXMXUSECTB Index et MXEUECTB ERCLNE Index), S&P Net Zero 2050 Paris-Aligned Transition ESG (SP50PAUN Index, SPEUPAEN Index)

5 Indices par capitalisations réalloués via notre méthodologie propriétaire SmartforClimate 

6 GLCLIMUN Index, SPGTCLNT Index et RENIXX Index

7 Catégorie très hétérogène pouvant aller du « dark green » à des stratégies plus transversale comme les CTB/PAB

Sources du tableau : Bloomberg et Fideas Capital. Calculs : Fideas Capital

"Transitionner, oui, mais à quelle vitesse ?"

Les scientifiques sont formels sur la transition : aujourd’hui, le scénario 1,5 degrés est presque hors de portée, il faudrait pour cela réduire les émissions de CO2 de manière très rapide et très conséquente partout. Le monde est en retard et il faut accélérer. On ne compte plus les plaidoyers des ONG et activistes sur le sujet, qui déplorent la lenteur des décisions des décideurs politiques et économiques.

Lire plus

Les News à retenir !

France, rapport du Haut Conseil pour le Climat HCC sur l’agriculture Pour rappel, le HCC est chargé d’évaluer les politiques climatiques en France. Le rapport montre que, si le secteur est en ligne avec ses objectifs de décarbonation, le plus dur reste à faire, ce qui nécessite une planification de long terme pour transformer notre agriculture en profondeur.

Lire plus

275 GtCO2

Il s’agit du budget carbone restant à partir de 2024 pour ne pas dépasser 1,5°C de réchauffement.

Lire plus

Les biocarburants dans l’aviation, solution ou illusion ?

En 2022, l’aviation représentait 2% des émissions mondiales de gaz à effet de serre. Si le secteur a mis du temps à se relever de la crise du Covid-19, les prévisions de 2024 montrent une dynamique comparable à celle de 2019.

Lire plus

Evolution des ppm

Entre 1850 et 2023, la concentration de CO2 dans l’atmosphère est passée de 285 ppm (parties par million) à 416 ppm

Lire plus

Histoire de transition

Le Groupe allemand EnBW gère des infrastructures énergétiques critiques depuis des décennies, à commencer par des centrales électriques.

Lire plus

Voir d’autres rubriques

Décembre 2023

Rentabilité financière et du coût des investissements responsables

Elle est essentielle pour orienter les capitaux vers les activités économiques s’inscrivant pleinement dans la transition bas-carbone.

En savoir +

Novembre 2023

Les green bonds

Le marché des green bonds a beaucoup grandi ces dernières années, et il commence à se diversifier.

En savoir +

Octobre 2023

Emissions mondiales de GES par les sociétés cotées

Depuis 2023, la règlementation SFDR1 impose le reporting des Principales Incidences Négatives (PAIs) au niveau de l’Entité et des Fonds. Parmi les 14 PAI obligatoires, les trois premières concernent directement les Emissions de Gaz à effet de Serre (GES), exprimées selon différentes métriques.

En savoir +